Bureau des Tipsters

E-Sport et pari sportif

Parier sur l'e-sport en France, mission impossible ?

En 2022, nous étions 37,4 millions de joueurs de jeu vidéo en France dont 88% de 18 ans et plus. 70 % d’entre eux, dont la moyenne d’âge est de 39 ans, jouent de manière occasionnelle, c’est-à-dire au moins une fois par an. Si le jeu vidéo continue de s’imposer dans la culture française et arrive désormais à être reconnu comme véritable discipline sportive par beaucoup de personnes, la France tarde à permettre à ses parieurs de miser sur des rencontres de E-Sport. 

Si les bookmakers sont bien conscients du manque à gagner et de la fuite des parieurs vers des alternatives au pari ARJEL, rien ne bouge pour le moment. En effet, l’Agence Nationale des Jeux ne semble pas pressée d’ouvrir ce pan énorme du pari sportif pour une simple raison, le sport électronique n’est pas encore reconnu comme une discipline sportive à part entière en France. 

Est-ce possible de parier sur l’E-sport en France ? La réponse est oui, mais ce n’est pas simple. On vous explique tout cela !

E-Sport Paris sportifs

Comment se développe l'industrie du jeu vidéo en France ?

En 2023, près d’un français sur 4 joue au jeux vidéo. Si cela est vrai en France, c’est également le cas à travers le monde. 

L’industrie du jeu vidéo n’a cessé de grandir au fil des générations. Les générations Y et Z ont grandi manette en main et continuent de consommer quotidiennement du jeu vidéo.

Depuis plusieurs années, l’industrie n’est plus seulement basée sur le divertissement mais sur la compétition, connue sous le nom de eSport.

 

Esport pari sportif statistiques

119 millions, c’est le chiffre de la semaine au moment où nous rédigeons cet article. 

C’est le nombre de vues cumulées de la bande-annonce du prochain opus de GTA dont la sortie est annoncée pour 2025. Malgré le leak sur les réseaux sociaux, la vidéo s’est rapidement hissée à la première place des tendances YouTube. Si Grand Theft Auto n’est pas la cible première du E-Sport, c’est un thermomètre de l’impact du jeu vidéo dans le paysage culturel mondial.  

La Karmine Corp, symbole de l'explosion du eSport en France

Au même titre que le jeu vidéo quelques années auparavant, le eSport s’impose comme une discipline à part entière. Les mentalités peinent parfois à évoluer mais les chiffres parlent pour ce mouvement qui dépasse l’effet de mode.

Une capacité incroyable à rassembler des milliers de spectateurs couplé à des millions de viewers lors de chaque compétition majeure, le eSport dépasse désormais de nombreuses compétitions sportives IRL.

Symbole de cette explosion, la Karmine Corp se représentera aux Arènes de l’Agora d’Evry. La team française sera ainsi la première équipe européenne d’eSport à intégrer une enceinte sportive lui étant spécialement dédiée.

 

Le TOP des jeux vidéo en e-Sport

Au delà de l’audience exponentielle, le eSport génère également des millions de gains à travers le monde autour de jeux tels que:

  • League of legends
  • CSGO
  • Valorant
  • Rocket League
  • Dota 2
  • Apex
  • Call of Duty
  • PUBG

La France se montre très représentée sur la scène Européenne et mondiale, pourtant, la reconnaissance de la discipline en tant que sport à part entière est difficile. Malgré ce bond florissant dans le paysage e-sportif, il n’en est pour l’instant rien du côté des paris sportifs. 

En effet, l’ANJ se montre très passive concernant ce sujet qui pourtant génère des bénéfices astronomiques et voit l’explosion de l’offre de pari eSportif à l’étranger, et ce depuis déjà plusieurs années. Cette passivité due au problème de statut du eSport en France constitue un énorme manque à gagner pour les bookmakers français.

Mais alors, comment parier sur le e-sport en France ?

Est-il possible de parier sur le E-sport sur des plateformes françaises ?

Actuellement, l’ANJ n’a toujours pas donné son feu vert afin de permettre aux bookmakers français de proposer des paris eSport. l’Agence Nationale des Jeux continue d’interdire les paris en argent réel sur les compétitions de jeux videos, considérant que cette discipline n’est pas encore assez professionnalisée. Parions Sport en ligne s’est timidement positionné sur le marché du pari fictif avec un système de jetons et de lots à remporter, pas de quoi soulever les foules.

En revanche, l’espoir est permis. En effet, l’explosion rapide du eSport pourrait entrainer un changement de position rapide de la part des institutions. En parallèle, les bookmakers sont dans les starting-block pour ce qui pourrait être leur plus grande révolution de la décennie. Si nos bookmakers français rongent leur frein, de nombreux consommateurs potentiels leur tournent le dos et optent pour l’option hors-ARJEL

De nombreux pays bien plus flexibles sur les paris eSport

Tandis que ces paris sont interdits dans notre pays, la situation est bien différente chez de nombreux voisins. La France accuse un retard certain dans ce domaine, potentiellement du fait de son ouverture très tardive des paris sportifs en ligne, datant uniquement du 20 mai 2010. 

De même, si les USA ou la Grande-Bretagne ont été un modèle pour nos bookmakers en ce qui concerne les Fantasy Leagues (JDE Jeu de l’entraineur chez Winamax), cela pourrait très prochainement être de même concernant le eSport. Reste à savoir si l’offre sera satisfaisante en comparaison aux cotes étrangères, que beaucoup de parieurs pratiquent actuellement.

Nous pensons que sous la pression des consommateurs et des bookmakers impatients, l’ANJ devrait très rapidement régulariser ce type de pari. La France est pionnière en terme de eSport avec des équipes professionnelles et une popularité renversante auprès d’un public jeune. 

De plus, la France est un pays organisateur de nombreux rassemblements eSportifs remplissant des salles telle que Paris Bercy. Il est temps de franchir le cap !

Fantasy League Winamax JDE

Comment parier sur le e-sport en France ?

Parieur jeux vidéos

Si il est impossible de parier sur les plateformes françaises, il n’est cependant pas illégal de parier sur l’eSport. 

En effet, comme pour les paris sportifs traditionnels, il est tout à fait possible de s’inscrire sur des sites de paris à l’étranger. Concernant le eSport, les sites de pari anglais ou américains sont souvent cités. 

  • Yonibet
  • Bet365
  • Betway
  • WilliamHill
  • Betfair
  • 888Sport

Il est toujours important de rappeler que cette pratique peut comporter des risques. L’ANJ peut vous sembler plus contraignante qu’autre chose, mais cette agence pour intervenir en cas de litige avec un bookmaker agréé. Si vous optez pour une solution hors ARJEL, vous serez livré à vous même et autant dire que vous partirez grandement perdant.

Ces risques peuvent notamment porter sur le retrait de vos gains, ce qui n’est pas rien. Également, il vous sera nécessaire d’utiliser un VPN pour vous connecter depuis le pays dans lequel vous effectuez l’inscription. 

Bien qu’il soit possible de parier sur le eSport en France grâce à cette méthode, elle n’est pas sans contrainte et peut en décourager plus d’un. Si cela est une solution de secours, nous vous conseillons malgré tout de prendre votre mal en patience et d’espérer une arrivée rapide du eSport sur le marché français.

De la même manière que pour les paris sportifs classiques, nous conseillons à tous les parieurs d’appliquer des règles afin de garantir votre santé financière et psychologique.

 

  • Consacrez une bankroll limitée et dédiée au eSport.
  • Ne pariez jamais à l’aveugle ou par simple curiosité.
  • Intéressez-vous au eSport et apprenez en les règles avant de parier.

L'interview du Bureau

Abonné au Bureau depuis plusieurs années, Alambique est notre monsieur eSport sur la communauté BDT. Passionné de jeux vidéo, il partage régulièrement ses avis et conseils. Il a répondu à nos questions.

Quelle était ta relation aux jeux vidéo avant de parier dessus ? Joues-tu aux jeux sur lesquels tu paries ?

Depuis petit je suis un gros joueurs de JV (en terme de temps passé pas en terme de niveau). J’ai commencé avec la N64 puis les PlayStation depuis la 1 (j’allais au vidéoclub emprunter des jeux, ça ne me rajeunit pas). J’ai découvert ensuite Age of Empire 2 et counter strike sur PC qui m’ont fait goûter à l’esprit compétitif auquel j’ai pris goût rapidement. J’ai toujours joué avec plaisir sans prétendre à plus que de gagner quelques game avec mes amis. J’ai eu une grosse période FPS (medal of honor, calle of) puis j’ai découvert LOL sur lequel j’ai passé beaucoup de temps. C’est avec ce jeu que j’ai découvert l’e-sport et que j’ai commencé à suivre différentes compétitions. Au début LOL, valorant et CS que des jeux auxquels j’ai joué. Maintenant que je ne suis que les championnats de LOL je ne parie plus que sur ce jeu. Je ne vois pas trop d’intérêt à parier sur des jeux où championnat si je ne maîtrise pas et/ou que je ne regarde pas. J’ai essayé de regarder du Farming Simulator mais j’avoue ne pas tout comprendre, donc je ne suis pas prêt de bet dessus.

Quels sont tes jeux vidéo préférés pour parier ?

Mes jeux favoris sur l’e-sport sont League of Legend et Valorant. Pour chacun de ces deux jeux je ne suis presque exclusivement que les ligues française. J’ai lâché Valorant par manque de temps (travaux maisons, travail…), je me concentre maintenant uniquement sur la LFL (Ligue française de LOL). Je peux parier sur la LEC et les Worlds mais plus en bet popcorn, sans grosse analyse. Mes paris préférés sont les nombres de kill d’une équipe. 

Je trouve que ça rajoute vraiment un truc excitant quand ont suit les matchs, et puis ça demande de bouffer un peu de stats ce qui ne me déplaît pas. J’aime bien aussi repérer les values sur la victoire d’une équipe. Par exemple les matchs de la KC ont beaucoup de hype. Il arrive donc souvent que les book leur attribuent une cote basse car beaucoup joue la victoire de cette équipe. J’essaie dans mes analyses de me libérer le plus du côté « affect » ou « supporter ». Je n’ai donc aucun problème à jouer contre la KC ou une autre équipe que j’apprécie quand ils sont en méforme pour gratter la belle côte de leur adversaire du jour.

Comment analyses-tu une rencontre eSport ?

L’analyse d’une rencontre e-sport se fait en quelques sortes comme pour un sport « traditionnel ». J’analyse la forme des équipes/joueurs, les matchups, les stats (nombres de kill fait et encaissés, durée moyenne de jeu, nombres de dragons/barons moyens tués, nombres de tours détruites). La lecture des stats devenaient moins pertinentes dernièrement car Yonibet a limité ses propositions de bet a des simples victoire. C’est aussi pour ça que j’aimerais trouver d’autres sites pour diversifier les possibilités de bet et trouver le ou les bets les plus appropriés aux rencontres.
Dans mes analyses je prend également en compte l’état de santé des équipes et l’actualité des structures (changement de roster, conflits entre joueurs, drama au sein de la structure). Pour cela je peux regarder des extraits de stream des joueurs (ils ont tendance à lâcher plus librement des infos en stream perso) et faire de la veille sur les réseaux sociaux, lire différents articles en lien avec la LFL.

Quelles sont les plateformes que tu utilises et quels sont leurs avantages/inconvénients ?

Oui, il est nécessaire de varier les plateformes comme pour le pari « traditionnel ». Les sites ne proposent pas tous les mêmes intitulés, les côtes peuvent varier, etc. Sauf que dans mon cas ce n’est pas ce que je fais. 

Je suis inscrit sur Yonibet et MrXbet mais je n’utilisais que Yonibet. Comme je ne maîtrise pas le hors ARJEL je reste frileux (Est-ce que la plateforme risque de fermer ? Es-ce que je vais pouvoir récupéré l’argent posé et/ou gagné ?). Je me suis lancé sur Yonibet car certains membres du Discord BDT l’utilisait et en faisait des retours positifs. Cependant l’accès au site change régulièrement et je n’y ai actuellement plus accès (Blocage de l’ANJ ou bien je n’ai pas trouvé la nouvelle adresse d’hébergement du site). 

C’est un peu frustrant donc je fais une pause (c’est aussi la pause en LFL) et je me pencherai plus sérieusement sur la question d’un VPN ou de sites « fiables » pour parier sur l’e-sport. Je rêve de pouvoir parier l’e-sport en ARJEL…

Quelle est la part du eSport dans ton betting global ?

La part de pari e-sport dans mon betting total est légère. Déjà parce que je me cantonne à la LFL, donc automatiquement je suis limité en terme de nombre de bet (ce qui n’est pas plus mal) et puis j’ai besoin de trouver de la value donc si je n’en vois pas je passe mon tour. En revanche se sont les seuls bet que je construit seul, pour le sport « traditionnel » je me cantonne aux propositions du Discord BDT car je ne maitrise absolument pas mais ça me permet de m’intéresser aux différents sports. 

La part e-sport de mon betting varie franchement suivant les périodes de compétitions mais lissée sur l’année je pari principalement sur le sport « traditionnel ». Je pense que c’est aussi le manque d’accessibilité qui me freine (Le fait de devoir jouer hors-arjel).

Sens-tu que le paries eSport puisse avoir des risques d'addiction plus grands que le sport traditionnel ?

Pour moi le pari Esport ne représente pas un danger plus grand que le pari sur le sport « traditionnel ». Cette crainte est supposé par le fait que l’Esport et le jeu vidéo de manière globale, s’adressent à un public « jeune » (entendre par là mineurs et jeunes adultes) et que du fait de sa jeunesse ce public soit plus vulnérable. 

A mon sens c’est une vision réductrice et méprisante du jeu vidéo et de l’Esport. Le public est bien plus large que cela aujourd’hui. Les trentenaires/quarantenaires ont pour la plupart grandit avec le jeu vidéo et gardent un pied dedans (La moyenne d’âge des joueurs et joueuses en France est de 38 ans). Le pari Esport tout comme le pari « traditionnel » représentent tous les deux des risquent d’addictions évidents. Pour les deux, il y a un véritable travail de prévention à faire et d’encadrement des books sur le ciblage du public jeune dans leurs publicités. 

Concernant l’addiction aux jeux vidéo qui est régulièrement mis en avant et pourrait faire passer les joueurs pour un public plus à risque : L’addiction aux jeu vidéo touche entre 0,5 % et 4 % des joueurs (D’après l’OMS) et concerne en grande majorité des joueurs de MMORPG. Ce type de jeu est difficilement « pariable » et ne sont pas/peu présents sur les book hors ARJEL. Je ne pourrais pas me prononcer sur une corrélation entre addiction au jeu vidéo et addiction au pari Esport. Quand on parle d’addiction aux jeu vidéo ont parle aujourd’hui de joueurs, et non pas de spectateurs, je ne suis donc pas certains que ce soit le public le plus à risque d’addiction au pari Esportif. Tout comme je ne sais pas si les personnes souffrant de bigorexie sont plus susceptibles de devenir addict au pari sportif.

Rejoignez la communauté

Envie de t'inscrire ou d'en savoir plus ?
Notre équipe t'attend pour commencer l'aventure.

Damien Desfougeres

Damien desfougeres

Fondateur et administrateur du Bureau des Tipsters

Diplômé en Master spécialisé, j'ai fondé le Bureau des Tipsters pour offrir aux parieurs-passionnés un espace d'échange sain et bienveillant tout en proposant des analyses sportives de qualité.

Vous aimerez également

MON PETIT PRONO : Le jeu FANTASY ULTIME pour l’EURO 2024
MON PETIT PRONO: Le jeu fantasy ultime pour l’EURO 2024 L’EURO 2024 arrive à grand pas...
Bet-Analytix, l’outil de gestion de bankroll indispensable
Bet-Analytix, l’outil de gestion de bankroll indispensable Utilisateur depuis son arrivée sur...
La revue des buteurs #2
LA REVUE 100% BUTEUR #2 Deuxième épisode de notre série 100% dédiée aux buteurs à suivre...
La revue des buteurs #1
LA REVUE 100% BUTEUR Premier épisode de notre série 100% dédiée aux buteurs à suivre...
Flashscore, l’outil indispensable des parieurs
FlashScore, l’outil indispensable des parieurs ? Un point rouge qui clignote, un “grosse...
Tu sais que tu es au Bureau des Tipsters quand …
Tu sais que tu es membre du Bureau des Tipsters quand… Présents sur Discord depuis l’été...
Un nouveau logo pour le Bureau des Tipsters !
Un nouveau logo pour le Bureau des Tipsters ! Plus moderne, la nouvelle charte graphique du BDT...
L’ANJ dévoile sa nouvelle liste de paris sportifs 2024
L’ANJ dévoile sa nouvelle liste de paris sportifs 2024 Après quelques changements fin 2023...
Datafoot nous réconcilie avec les algorithmes en pari sportif ?​
Datafoot, l’outil qui nous réconcilie avec les algorithmes en pari sportif ?​ Depuis plusieurs...
avertissement

Le Bureau des Tipsters ne promet aucune certitude de gain aux paris sportifs. Le rôle est d’offrir du contenu informatif ainsi qu’un espace communautaire pour nos abonnés. Le Bureau des Tipsters ne se qualifie aucunement en tant que parieur professionnel ou tipster au sens pronostiqueur.

Le contenu présent sur le site bureau-des-tipsters.com ou sur le serveur Discord édité par le Bureau des Tipsters est partagé à titre informatif. Il ne constitue en aucun cas une obligation de jeu ou l’idée d’avoir quelconque influence sur le hasard ou le dénouement d’une rencontre sportive. 

Aucun pronostic n’est sûr à 100%. Vous devez être conscient que les jeux d’argents peuvent être dangereux pour votre santé et votre entourage. En aucun cas nos analyses peuvent soustraire la notion de hasard et d’incertitude lié aux aléas sportifs. Si vous êtes parieurs, nous insistons sur le caractère hasardeux d’une rencontre sportive.

LES JEUX D’ARGENT SONT INTERDITS AUX MINEURS – JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE… APPELEZ LE 09 74 75 13 13.

 
5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut